Печать
Категория: La France Orthodoxe
Просмотров: 2412

A tout le clergé et aux enfants fidèles et bien-aimés en Christ

du Diocèse d'Europe Occidentale

de l'Eglise Orthodoxe Russe Hors-Frontières


"Le Christ naоt, glorifiez-le !"

Nous voici de nouveau dans l'attente fébrile de la Nativité lumineuse de notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ ... En Orient brille déjа l'étoile qui nous guide et les mages se pressent а sa suite avec leurs présents, les Juifs se rendent docilement chacun dans sa ville pour le recensement prescrit par Rome, tandis que la Vierge âgée de 15 années, tremblante, s'apprête а devenir Mère de l'Enfant-Dieu et ne sait pas encore que sa Délivrance sera indolore et qu'elle restera Toujours-Vierge : le Seigneur, en effet, ne peut rien endommager, Il ne peut que guérir.

.


De même nous tous, avec espoir et tremblement scrutons l'avenir, inquiets face а l'inconnu, tout en nous réouissant de participer а la Nativité du Rédempteur.

Tout comme il y a deux mille ans, en ces jours si chargés d'émotion, les enfants fidèles de notre Eglise-Mиre Véritable, scrutent le spectacle alarmant de l'engloutissement de l'Eglise Hors-Frontières officielle par le sanhédrin du "patriarcat" de Moscou. En dépit de la joie de l'attente de la Nativité de l'enfant-Dieu, je ne puis taire la douleur que nous tous ressentons aujourd'hui, а l'image de ce que ressentaient les enfants de l'Eglise vétérotestamentaire du fait de l'apostasie de leurs grands-prêtres et de leurs gouvernants qui, dès avant la Nativité, avaient résolu de Le trahir et de Le tuer.

Il y a tout juste 95 années, а l'aube de l'an 1911, le futur Primat de l'Eglise Hors-Frontiéres, S.B. le Méropolite Antoine /Khrapovitsky/ a adressé а l'ensemble du clergé de l'Eglise Russe un Message intitulé : «A quoi peuvent s'attendre les pasteurs de l'Eglise dans l'anné qui vient», en mettant prophétiquement en épigraphe : «Les temps sont tristes - veillons». Dans ce Message Mgr Antoine écrivait que «le peuple russe a perdu sa plus belle décoration qui le distinguait des peuples occidentaux - l'esprit de vérité/.../ car l'Occident romain y est devenu totalement étranger, d'abord du fait du Vatican et des jésuites, puis du fait du régime parlementaire».

Et voilа qu'aujourd'hui ce sont les évêques de la diaspora russe qui n'ont pas su résister et tenir ferme dans la Vérité et «ont perdu leur plus belle décoration - l'esprit de vérité», ont trahi leurs pères ainsi que leur troupeau. Que faire ? Se peut-il que le tourbillon des  événements entraоne non seulement les hiérarques, mais également leur troupeau, dans l'abоme de perdition ?

Toute la tragédie et la douleur vécues aujourd'hui par l'Eglise Russe Hors-Frontières ont été exprimées de la façon la plus juste par un de nos confrères du Diocèse d'Europe Occidentale dans ces paroles adressées а tous les fidèles de la Russie Hors-Frontiиres : «Peut-on faire pénitence devant le Patriarcat de Moscou non-repenti, tout en prétendant parler au nom de l'Eglise Hors-Fronti0èes ? Peut-on considérer la politique traоtresse du sergianisme comme étant "une voie ecclésiale salutaire", tout en demeurant l'Eglise Russe Hors-Frontières ? Peut-on se satisfaire des explications hypocrites du Patriarcat concernant ses fraternisations œcuméniques avec toutes sortes d'hérétiques, tout en prétendant être cette même Eglise Hors-Frontières qui, en 1983, a proclamé l'anathème de cette hérésie des hérésies ? Peut-on s'unir au Patriarcat de Moscou sans trahir la mémoire et l'exploit des Saints Nouveaux-Martyrs de Russie, tout en prétendant être cette même Eglise qui avait eu l'audace de les glorifier en 1981 ? Peut-on considérer le Patriarcat de Moscou comme étant notre "Eglise-Mиèe", tout en ne trahissant pas tous nos quatre Primats ainsi que l'esprit et l'essence même de l'Eglise Hors-Frontières ? Peut-on considérer comme étant "chrétien" le régime de la Russie post-soviétique, tout en prétendant être la voix libre du peuple russe ? ... Ces questions se posent а la conscience de chacun de nous au sein de l'Eglise Hors-Frontières».

Et chacun d'entre nous se doit d'y apporter aujourd'hui une réponse sincère et non hypocrite ...

«Tenez ce que vous avez», ‒ disait dans le testament légué а son troupeau le Métropolite Philarиte /Voznessensky/ pieusement endormi dans le Seigneur. Il a été rappelé а Dieu 50 ans après le bienheureux rappel а Dieu du Méropolite Antoine, et il ne s'est pas contenté de préserver l'héritage ecclésial Hors-Frontières légué par le Métropolite Antoine, mais il l'a encore accru.

«Ne prêtez foi qu'а ma voix vivante ; ne vous joignez jamais au Patriarcat de Moscou qui a été créé par le KGB ... Le Seigneur nous a fait la promesse que l'Eglise Véritable traverserait toutes les vicissitudes et vivrait jusqu'а la Fin des Temps. Que notre Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, vaincrait le monde, soumettrait tous Ses ennemis, mais avant que cela n'arrive, vous serez persécutés, martyrisés, raillés et l'on vous considérera а moitié fous. Tenez bon car vous serez des fols-en Christ. Et rendez grâces а Dieu pour tout», disait le dernier garant et protecteur du trésor idéologique de l'Eglise Russe Hors-Frontiиres, le Métropolite Vitaly. Par une de ses dernières décisions libres datée du 11 mars 2002, ce trésor fut en quelque sorte transmis en retour а la Russie afin qu'il ne soit pas déféinitivement dissipé. Et voici que maintenant, par la Providence Divine, le regard de tous les orthodoxes honnêtes qui se trouvent а l'étranger sont dirigés а nouveau vers la Sainte Russie en se demandant avec angoisse : ce petit reste ‒ l'Eglise Orthodoxe Russe Vйritable ‒ pourra-t-elle contenir et prйserver toute cette richesse, la manifester а nouveau au monde apostatique qui croupit dans la trahison et les iniquitйs.

Lentement et avec d'infinies précautions, dans une semi-pénombre, а travers de pauvres masures de paysans, l'ânon conduit а Béphléem Celle qui est la Cause de la Fête а venir. Jusqu'а la fin elle servira la Vérité en participant а l'incarnation du Dieu-Verbe. «La vérité vous affranchira» , ‒ dira-t-Il 30 années plus tard /Jn 8,32/. Pendant 80 ans l'Eglise Hors-Frontières libre a préservé cette Vérité en exil afin de la rendre incorrompue а la Sainte Russie que nos pieux aпeux nommaient "Apanage de la Mère de Dieu".

Tout comme il y a deux mille ans, encerclés par la trahison et le mensonge, les enfants fidéles de l'Eglise Véritable, calomniés et persécutés, attendent dans la foi, l'espérance et l'amour la Délivrance de la Très-Sainte Vierge et l'apparition au monde du Sauveur et mettent humblement en Lui toutes leurs espérances. Je prie que le Seigneur Très-Bon agrège а ce petit reste de fidèles nous tous, qui sommes pêcheurs, faibles et indignes. La joie de la Nativité du Christ est cette lueur, cet événement qui a apporté l'espoir du salut dans le Seigneur.

Réjouissons-nous en ce saint Jour et rendons grâces pour l'immense bonté qui nous est manifestée а nous, pêcheurs. Et déposons aux pieds de l'Enfant-Dieu qui vient de naоtre les présents de nos cœurs : la pénitence, la prière, la foi et l'amour.

Bonne fête chers amis, frères et sœurs !

Avec amour en notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ Nouveau-Né !



L'humble Evêque IRENE

Dirigeant le Diocиse d'Europe Occidentale de l'EORHF

Lyon, Strasbourg, Cannes, Berlin, Kiev, Odessa

Nativité du Christ 2007/2007